Les 5 mythes de l'été

Les 5 mythes de l’été

Ce qui est paradoxal en été, c’est que l’on se dit que l’on va continuer à maigrir, ou se rapprocher de son poids de forme, sous prétexte que c’est l’époque des salades composées, des fruits et des jus. En réalité, l’été est souvent l’occasion de lâcher prise, dans tous les sens du terme, à commencer par sa diététique ! BODYHIT décode pour vous les 5 mythes de l’été, dans ce billet d’humeur !

 

Mythe #1 : En été, on mange plus équilibré…

Vrai & Faux ! L’été propose effectivement de délicieux légumes et de nombreux fruits que l’on ne peut pas consommer l’hiver. Mais c’est oublier bien vite que l’été rime également avec apéro dinatoire jusqu’à pas d’heures, un verre de pastis dans une main et un morceau de focaccia de l’autre… Méfiez-vous des (trop) nombreuses tentations et invitations chez les uns, chez les autres où l’alcool coule à flot et où l’on dine davantage de glucides et lipides en tous genres que de repas équilibrés.

 

D’autant qu’en été, en vacances, on se retrouve plus facilement au restaurant avec des amis que le reste de l’année. “Etonnamment” face au menu, votre coeur bat plus fort pour un burger que pour la fameuse “salade composée” supposée être plus light. En effet, “ce n’est pas tous les jours que l’on va au restaurant“… sauf que vous n’avez peut-être pas réaliser que c’est le 4ème soir d’affilée que vous dinez dehors 😉

 

Ce lâcher-prise alimentaire ne se verra pas immédiatement, mais le réveil risque d’être un peu difficile, à votre retour de vacances !

 

Mythe #2 : En été, on s’hydrate en buvant davantage…

 

Vrai & Faux ! S’il est vrai que cet été caniculaire aura rappeler à chacun qu’il est nécessaire de boire de l’eau régulièrement, il n’en demeure pas moins que l’on est également tenté par d’autres types de boissons, comme les jus de fruits contenant beaucoup de sucres.

 

Toutes les boissons ne permettent pas de rester hydraté ! Un soda ou une bière bien fraîche peuvent être rafraîchissants sous les températures chaudes de l’été, mais n’hydratent pas. L’alcool et la caféine sont des diurétiques et font perdre de l’eau à l’organisme. Rassurez-vous, BODYHIT vous prépare un lot de recettes pour des boissons sans sucre ni édulcorant pour ne pas céder aux tentations.

 

Mythe #3 : En été, on prend davantage soin de soi…

Vrai & Faux ! Pour savoir si vous prenez réellement soin de vous en été, posez vous cette question : mettez-vous de la crème solaire si le temps est nuageux, malgré des températures avoisinant les 30° ? Si vous avez répondu non, alors il va falloir repenser votre routine en été.

 

Beaucoup pensent qu’il n’est pas nécessaire de mettre de l’écran solaire quand le temps est nuageux et pourtant, nous sommes tout autant exposés aux rayons UV. Un écran d’indice au moins égal à 30 est nécessaire à s’appliquer au cours de la journée, surtout si l’on va nager ou si l’on a transpiré.

 

Veillez à bien hydrater votre peau après une journée à la plage, et prendre soin de vos cheveux facilement agressés par le chlore, le sel de la mer et le soleil.

 

Mythe #4 : En été, on fait davantage de sport…

Vrai & Faux ! Comme cette jeune femme sur la photo, rester allongé à coté de la piscine n’est pas nager :p  Tout comme faire 3 longueurs de piscine… C’est bien mais c’est très loin de vos longues sessions hivernales dans la piscine municipale, à coté de chez vous.

 

Veillez à ce que ce break en famille ou entre amis ne perturbe pas de trop vos bonnes habitudes sportives. Quitte à ce que vous preniez sur le temps de l’apéro du soir, pour aller faire un petit run… et pensez à bien vous hydrater par ces hautes chaleurs.

 

Mythe #5 : En été, on prend son temps…

Vrai & Faux ! Pour certains l’été rime avec 4 destinations enchainées sur 10 jours pour rendre visite aux uns et aux autres, la tête rivée sur leur portable pour savoir “qui est où et comment ça se passe”. Cette course ressemblerait presque à votre quotidien le reste de l’année. Dé-connectez-vous pour de bon et prenez du bon temps, avec vos proches loin de toutes sollicitations extérieures.