Faim ou grignotage ?

Reconnaître une vraie faim d’une envie de grignoter

Tiens, j’ai faim.. pourtant j’ai petit-déjeuné il n’y a même pas deux heures“. Combien d’entre nous ont déjà été confronté à cette situation ? Est-ce une vraie faim ou bien juste une envie irrésistible de manger quelque chose ? Car toute la question est là : ressentez-vous une sensation de faim… ou pensez vous la ressentir ? BODYHIT vous propose dans cet article d’analyser votre faim et donner ses meilleurs conseils pour éviter ces écarts néfastes pour la silhouette.

 

Le ventre, ce deuxième cerveau

 

Les scientifiques autant que les psychologues s’accordent à dire que le ventre est un reflet à la fois de notre identité et de notre vie émotionnelle.

 

Le ventre dit de nous ce que nous sommes. Les expressions populaires sont aussi imagées que vraies : l’on dit bien “manquer de tripes” pour les lâches, “avoir l’estomac noué” ou encore “avoir la peur au ventre” pour les angoissés alors que d’autres ne se font pas de “bile”.

 

Le ventre cristallise toutes nos émotions et joue le rôle d’un deuxième cerveau. Alors comment expliquer, alors que l’on sort de table, l’envie d’un morceau de fromage, de pain ou carrément la tartine beurrée avec du miel ?

 

Les raisons du grignotage

Les raisons sont multiples : stress, fatigue, gourmandise, besoin de réconfort etc. En général gras et sucrés, les aliments grignotés à toute heure de la journée ne sont pas sans incidence sur la santé. Cette absorption quasi automatique d’aliments par petites quantités fractionnées, sans envie d’un aliment spécifique est une bombe à retardement pour la silhouette. Ce laisser-aller déséquilibre la ration alimentaire et a comme risque nutritionnel la prise de poids.

 

Le grignotage permet de nous détourner d’émotions trop violentes et constitue un mécanisme de défense. Plus l’angoisse est forte, plus nous avons tendance à y répondre par un aliment riche. Le grignotage peut aussi être tout simplement une réponse à l’ennui, une façon de combler un manque.

 

Analyser sa faim

Lorsqu’on est à l’écoute de ses sensations, on reconnait sa faim tout autant que sa sensation de satiété. En effet, le cerveau nous envoie des signaux dès que le taux de glucose dans le sang diminue trop : fatigue, manque de concentration, sensation de ventre vide, de froid…

 

La faim biologique se caractérise par la possibilité d’attendre avant de manger. Vous vous régalez d’une simple tomate car vous dégustez avec appétit, vous savourez au lieu d’engloutir.

 

A la différence, l’envie de grignoter a les caractéristiques opposées : elle surgit de façon intense et subite ; il vous faut manger immédiatement et impérativement pour être satisfait ; vous engouffrez plus que vous ne mangez, et continuez même si, vous n’avez plus faim, des aliments gras et sucrés plutôt qu’une carotte crue.

 

Comment contrer ces envies de grignoter ?

Si l’envie subite d’une chouquette vous prend, alors voici 3 moyens pour contrer ce ressenti :

 

    1. 1. Félicitez-vous, avant toute chose, d’avoir identifié l’envie de manger et non la faim ! Arborez votre plus beau sourire car oui, vous êtes en train d’opérer de réels changements dans votre vie et ne pas céder à la tentation immédiate n’est pas évidente.

 

    1. 2. Pour ne pas plier devant l’envie, buvez alors un grand verre d’eau. Dans un prochain article, je vous ferai part de toutes les techniques d’agrémenter votre eau, sans ajouter de sucre ni de colorants.

 

    1. 3. Eloignez-vous  de votre cuisine si vous êtes chez vous, ou de la machine à cochonneries si vous êtes au bureau.

 

  1. 4. Marchez si possible ou bien juste occupez-vous la tête avec une activité qui vous fera passer l’envie de grignoter. Cela peut-être un appel à une amie, ou mieux encore, la réservation de votre séance d’essai BODYHITen cliquant ici !