🔥 Offre limitée ! Le coaching à 25 € 🔥

Méthodes naturelles pour booster son métabolisme

BODYNEWS

Comment augmenter naturellement son métabolisme ?

Le métabolisme est l’ensemble des processus chimiques qui se passent dans l’organisme. Il définit la vitesse pendant laquelle le corps consomme les calories. Ainsi, il joue un rôle-clé dans la gestion de poids et des dépenses en énergie. Un métabolisme lent favorise l’obésité. Lorsque le niveau métabolique est élevé, le corps brûle rapidement les graisses 🔥. Et, bienvenue, ventre plat, fesses bien rebondies et kilos perdus. Si vous souhaitez un tel résultat, il faut bien appréhender les fonctions fondamentales du métabolisme et les éléments l’influençant directement. Découvrez comment nos coachs vous accompagnent à travers des conseils et des techniques efficaces pour y parvenir !

Comprendre le métabolisme et son fonctionnement

Il convient d’agir sur le métabolisme basal pour retrouver le bien-être et se sentir mieux dans son corps, le contrôler exige sa parfaite compréhension.

Qu’est-ce que le métabolisme ?

Ce terme n’a plus de secret pour les sportifs 🏋️, malgré sa portée beaucoup plus scientifique. D’ailleurs, tous ceux qui convoitent de se lancer dans le sport peuvent bien le comprendre. Il s’agit d’une série de réactions chimiques par laquelle le corps convertit les aliments en énergie 🥫 et favorise les dépenses énergétiques. Le processus intègre donc la digestion des nourritures, la combustion des graisses et leur transformation en nutriments.

Comment fonctionne-t-il ?

En principe, il se produit simultanément et en permanence deux phénomènes différents. L’objectif étant de transformer les nutriments en énergie.

  • Par le catabolisme, l’organisme détruit les composés moléculaires. Il détache par la suite les éléments générateurs de calories. Il en est ainsi des glucides complexes, des protéines et des lipides.
  • Par l’anabolisme, par contre, les cellules indispensables à la vie sont construites et renouvelées.

Les composants du métabolisme

Vous l’avez compris, le corps a toujours besoin d’énergie pour son fonctionnement. Cependant, la dépense énergétique varie d’une situation à une autre. Découvrez les différents types de métabolismes.

Le métabolisme basal

Ce métabolisme de base détermine votre besoin calorique irréductible au repos. Même en n’étant pas en activité, l’organisme réclame une certaine dose d’énergie. Ainsi, il peut continuer à exécuter les fonctions vitales. Ce volume minimal est nécessaire pour respirer, digérer les aliments ou encore pour réguler la température du corps. Il correspond à environ 60 % à 70 % (1) de la dépense énergétique quotidienne. 

Conseil du coach : Consommer moins de 2000 kilocalories par jour pour favoriser la combustion des graisses et garder sa forme. Les excédents se transforment immédiatement en graisse. Néanmoins, faites attention au manque d’apport calorique. Cela peut troubler le métabolisme, au lieu de vous faire maigrir, le régime vous fera grossir.

La recommandation journalière est de 1200 kilocalories (2) au minimum.

Le métabolisme actif

Dès que votre corps bouge, il requiert plus d’énergie. Il vous faut alors des calories supplémentaires. Toute activité physique et même intellectuelle accroît le métabolisme actif. Sa part dans les dépenses en calories par jour s’élève à 15 jusqu’à 30 % (3). Plus l’activité sportive 🤸 est intense, plus vous évitez le stockage des graisses. 

Le métabolisme postprandial

La décomposition des aliments fait intervenir le métabolisme postprandial. Elle représente à peu près 10 % de l’utilisation d’énergie (4).

Les facteurs agissant sur le métabolisme

Qu’il s’agisse du métabolisme basal, actif ou postprandial, divers facteurs entrent en compte. Ce n’est donc pas étonnant si chacun possède son propre taux métabolique.

La morphologie : effet significatif sur le type métabolique

La manière dont le corps transforme les énergies diffère selon que la personne est ectomorphe, endomorphe ou mésomorphe.

  • Les ectomorphes : vous entrez dans cette catégorie, si vous êtes minces avec peu de graisse. Vous avez aussi des membres longs et des épaules réduites. Avec un taux de graisse corporelle très bas, vous bénéficiez d’une activité métabolique rapide, c’est-à-dire que vous brûlez 🔥 rapidement les calories. Dans ce cas, vous avez alors des difficultés à prendre du poids et exigez un max d’énergie pour grossir.

 

  • Les endomorphes : ce sont les personnes dont la morphologie a tendance à être plus ronde que la catégorie précédente. Les endomorphes ont des épaules élargies et une ossature épaisse. Ils ont un métabolisme lent. Ce qui signifie que l’absorption de calories met un peu de temps. Leur petit souci est de prendre du poids facilement.

 

  • Les mésomorphes : ce sont les personnes avec un corps d’athlète 🤾. Ils ne sont ni maigres ni gros, c’est le compromis entre les ectomorphes et les endomorphes. Ils ont des épaules larges, mais avec une constitution en général peu graisseuse. Leur taux métabolique est très équilibré.

Le sexe et l’âge : impact minime sur le métabolisme

En principe, les hommes bénéficient d’un processus de consommation d’énergie plus rapide que les femmes. Néanmoins, cela s’explique surtout par leur importante composition musculaire.

Puis, avec l’âge, le rythme de conversion d’énergie se détériore. Une personne âgée voit souvent son métabolisme lent. 

L’activité physique : accélérateur de la vitesse métabolique

Effectuer des exercices physiques réguliers 🤸 🤾🏋️ améliore incontestablement la santé. Une telle habitude conditionne particulièrement le métabolisme. Il va s’accélérer, car les mouvements puisent de l’énergie au sein de l’organisme. Ainsi, une personne active affiche un métabolisme plus rapide que celle qui mène une vie sédentaire.

L’alimentation : un agent décisif

Les autres facteurs n’auront aucun effet positif, si vous ne faites pas attention à votre alimentation 🥫. Il convient de bien sélectionner ce que nous mangeons au quotidien. La digestion nécessite de l’énergie. Plus elle est longue, plus elle accroît le métabolisme.

L’effet thermique des aliments n’est jamais le même. Certains compléments alimentaires entraînent une dépense calorique plus élevée que d’autres. Les protéines par exemple mettent du temps à se décomposer et requièrent une grande quantité d’énergie. Ce qui n’est pas le cas des lipides. Il importe alors de savoir faire le tri !

Astuces pour augmenter son métabolisme naturellement

Une fois que vous avez compris le mécanisme du métabolisme, vous pouvez avoir une petite idée des astuces pour l’augmenter de façon naturelle. Un taux métabolique boosté signifie un accroissement de la dépense énergétique et ainsi une diminution du stockage de graisse corporelle.

Favoriser la musculation : un excellent moyen d’amplifier le métabolisme

S’adonner à des exercices de musculation est une option dont l’efficacité ne laisse pas à désirer. Les muscles forment la partie du corps la plus consommatrice d’énergie. Les développer veut dire brûler 🔥 plus de quantité de calories et éliminer toute forme de graisse. Mais, gagner du volume musculaire n’est pas toujours simple. Si vous n’appliquez pas la bonne méthode, le résultat ne peut se ressentir qu’après des mois d’efforts. Par conséquent, il faut bien choisir l’entraînement à adopter.

Heureusement, l’électrostimulation ou électro myo stimulation (EMS) existe. Cette technique plus moderne que jamais consiste à stimuler les muscles à l’aide d’impulsions électriques. 

L’atout de cette méthode réside dans le fait de travailler 12 groupes musculaires en même temps. Chez BODYHIT, un résultat est promis en un temps record. Vingt minutes d’EMS équivalent à quatre heures ⌚ de renforcement musculaire. Vous économisez 3 h 40 !

Un accompagnement personnalisé est offert, en plus d’une technologie innovante pour booster les résultats. Ce n’est donc pas étonnant si la magie s’opère : masse graisseuse transformée en masse musculaire en moins de rien ! Notre coach vous donne la liste des aliments riches en calories et ceux qui sont à bannir pour un mode de vie amélioré. Il donne toutes les réponses, si vous vous demandez comment perdre du ventre rapidement. 

Pas besoin de fournir d’énormes efforts pour atteindre votre objectif d’augmenter votre métabolisme. Vous bougez un peu et les électrodes se chargent du reste en contractant davantage vos muscles.

Augmenter l’activité quotidienne sans vous forcer

L’idéal est de pratiquer une activité physique intense régulièrement. Néanmoins, si vous ne disposez pas d’assez de temps ou si vous travaillez à longueur de journée, il faut simplement accroître votre activité journalière. Il ne s’agit pas de changer totalement votre mode de vie, mais d’essayer de bouger un peu plus que d’habitude. En effet, la sédentarité entraîne la lenteur du métabolisme.

Conseils du coach : Faire plus de marche à pied ou adopter une séance de quelques minutes de cardio avant ou après le travail. Se mettre debout au bureau de temps en temps est aussi une bonne idée.

Consommer des aliments brûleurs de graisses

Votre façon de vous nourrir peut améliorer considérablement votre métabolisme sans pour autant réduire votre ration alimentaire. Le secret ? Opter pour des aliments brûleurs de graisses 🔥.

Une alimentation riche en protéines est à privilégier, qu’elles soient végétales ou animales. Les protéines constituent des brûleurs de calories par excellence. La viande 🥩, le poisson 🐟, les œufs 🥚 et les produits laitiers 🥛 sont à consommer davantage. Les compléments alimentaires sont aussi une source de protéines, mais ils sont à manger avec un peu de modération.

Les glucides complexes font aussi partie de la liste. Leur thermogenèse dure aussi longtemps. Il leur faut beaucoup d’énergies pour la digestion. Les sucres simples sont, par contre, à bannir. Ils produisent de l’insuline facilitant l’engraissement.

Enfin, préférez toujours les bonnes graisses provenant des végétaux comme les avocats. Cette forme de graisse vous aidera à équilibrer votre alimentation.

Adopter une bonne hydratation

Un autre point essentiel pour augmenter son métabolisme est l’hydratation, mais pas n’importe laquelle : le liquide qui convient le mieux n’est autre que l’eau.

En buvant au minimum 1,5 L d’eau 🚰, le corps dépense de l’énergie supplémentaire tout en dégageant les toxines et les éléments inutiles.

Conseils du coach : Poussez les limites, buvez jusqu’à 2 L d’eau 🚰 par jour minimum pour propulser vos performances métaboliques.

Gérer le stress pour ne pas tout gâcher

Le stress peut chambouler totalement votre organisme. Si vous vous focalisez sur vos problèmes, vous allez forcément perturber votre métabolisme. En effet, ce dernier ne fonctionne plus normalement lorsque vous sentez trop d’angoisses. Même si vous dépensez d’énergie pendant ces temps, l’organisme peut réserver des graisses. C’est le cas surtout pour les personnes qui ont tendance à grignoter lorsqu’ils s’inquiètent trop. Ainsi, il faut apprendre à bien gérer son stress.

Conseils supplémentaires pour optimiser le métabolisme

Il convient de corriger ses attitudes quotidiennes pour augmenter son métabolisme.

Veiller à assurer une bonne qualité de sommeil 💤

Dormir suffisamment 🛏️ est indispensable pour pouvoir renouveler sa force. Le manque de sommeil, en plus de vous fatiguer, va créer en vous la sensation de faim. Cela va vous pousser à manger plus. En outre, vous n’aurez pas trop envie de bouger. Alors, votre taux métabolique va s’amoindrir.

Éviter les régimes restrictifs

Lorsque les calories ingérées sont supérieures à celles utilisées, les graisses s’installent. Du coup, certaines personnes tentent d’appliquer une formule opposée en ne mangeant qu’une faible quantité d’aliments, voire rien du tout. Pourtant, c’est très dangereux. Non seulement, vous ressentirez de la souffrance, mais vous ne rendez pas du tout service au métabolisme. Le bouleversement alimentaire que vous imposez à votre corps peut faire chuter votre métabolisme.

Conseils du coach : Ne vous infligez pas trop de pression. Respectez la quantité incompressible de calories par jour. Il est de l’ordre de 1200 kilocalories.

Opter pour des repas fractionnés

Le pire cauchemar lors d’un régime alimentaire est la suppression de vos habitudes. Mais, pour dompter le métabolisme, il ne faut pas modifier la fréquence de vos nourritures. En mangeant plusieurs fois, vous réactivez le processus de digestion qui est énergivore. Favorisez au moins trois repas par jour, plus une collation.

  

(1) (3) (4) www.stc-nutrition.fr

(2) futura-sciences.com