Adam Jacques, coach chez BODYHIT

Adam Jacques, coach chez BODYHIT

Chez BODYHIT, nous sélectionnons et formons tous nos propres coachs en electrostimulation. Aujourd’hui, nous vous présentons Adam Jacques, qui vient de remporter la première place lors de la compétition MuscleMania London 2018 !

BODYHIT : Quel est ton parcours ?
Adam : Je m’appelle Adam Jacque, je suis anglais, j’ai 35 ans et j’ai un diplôme, niveau 4 en coaching sportif et entraînement en groupe (c’est l’équivalent BPJEPS D/C) ainsi qu’une licence en Psychologie et en Psychologie clinique.

BODYHIT : Depuis quand es-tu coach chez BODYHIT ?
Adam : Je travaille en tant que coach d’EMS depuis Juin 2018.

BODYHIT : Qu’est-ce que tu aimes dans le métier de coach ?
Adam : J’aime avant tout aider les autres à se transformer physiquement et mentalement, leur donner une manière de penser différente et plus positive. J’aime particulièrement aider les gens à vivre une vie plus saine.

BODYHIT : Quelles sont les valeurs que tu aimes chez BODYHIT ?
Adam : La méthode de BODYHIT est rapide et très efficace, ainsi nos clients qui ne sont pas forcément tous sportifs découvrent le fitness sans avoir besoin de trop de motivation. Le fait qu’ils aient un coach les aide les gens à faire les exercices. Ainsi ils apprennent à faire les mouvements sans se blesser, ce qui manque dans les salles de sport traditionnelles d’aujourd’hui. Dans d’autres clubs d’electrostimulation, un coach peut entrainer jusqu’à 5 personnes en même temps, ce qui chez BODYHIT n’est pas le cas. C’est un coach pour 2 élèves, et cela fait toute la différence, en terme de qualité de coaching et d’accompagnement de nos élèves dans leur transformation.

BODYHIT : Quel est ton rituel d’entrainement pendant les concours et hors concours ?
Adam : Pendant les périodes hors concours, je m’entraine 6 fois par semaine ou tous les jours, 2h par jour. J’entraîne une partie du corps par jour avec 2-3 sessions de cardio par semaine en methode intermittent, ça veut dire 1 min course rapide 1 min marche pendant 20 min. Je pousse les poids plus lourd et j’implique aussi des séances ou je fais plus de répétitions. En faisant ça, je gagne de la force et de la masse ou même temps de rester sec et travailler tout type de fibre musculaire. Pendant la période de concours, je m’entraine de la même façon mais je fais plus de séances avec plus de répétitions et plus de séries, ainsi je travaille davantage sur la définition musculaire ce qui très important pour un concours.

BODYHIT : Quelle est ta diet pendant les concours, et hors concours ?
Adam : Hors concours, je mange entre 4000 à 5000 calories; des Macro nutrients calculés par rapport de mon poids corporel donc 3g de protéines par kg, 3g de glucides par kg. Les lipides sont au minimum 6 à 8 repas par jour, et je bois 3 à 4 litre de l’eau par jour. Il est essentiel de manger autant de protéines si on veut gagner de la masse musculaire et développer ses muscles ou bien, si on veut rester sec, il ne faudra pas manger plus que 2 à 3g de glucides par kg du poids corporel. Je reste entre 8-10% de gras corporel toute l’année.
En revanche, pendant une période de concours, je fais un régime spécial pendant 2-3 mois où je recalcule mes Macros en fonction de mon poids musculaire. Je vais augmenter mes protéines et diminuer mes glucides jusqu’à je trouve le bon rapport et descende à 4-5% de graisse corporelle. Les dernières semaines avant la compétition, je joue avec le potassium, le sel et l’eau parmi d’autres choses pour que ma peu soit la plus sèche possible et mes muscles ressortent le plus possible.

BODYHIT : Pourquoi est ce que tu fais des concours, qu’est ce que cela représente quoi pour toi ?
Adam : C’est un challenge mental et physique avec moi-même. J’essaie d’être en meilleure forme que j’étais, l’année précédente. Le challenge est entre “moi et moi”. Je veux aussi montrer aux gens que tout et possible avec de la détermination et de la persévérance. On peut tous être champions!

BODYHIT : Quels sont tes prix (concours gagnants) avant celui que tu viens de gagner ?
Adam : La récompense en bodybuilding n’est pas de l’argent, c’est davantage une récompense personnelle. C’est à dire qu’on se donne un but et on fait tout ce qu’il faut pour y arriver. Ceux qui s’entrainent tous les jours ont déjà gagné même s’ils rentrent chez eux, sans médaille ni trophée. Le dépassement de soi, la satisfaction de voir son corps se transformer, la force mentale que l’on développe et qui nous accompagne plus loin chaque jour… C’est autant de récompenses qu’un trophée. Imaginez une personne qui pèse plus de 100kg depuis des années et qui décide un jour de se transformer en s’entrainant chaque jour à la salle… Lorsqu’elle monte sur scène, elle pèse 70kg et se sent en pleine force mentale et physique. Même si elle ne remporte pas le trophée, elle a déjà tout gagné : une meilleure qualité de vie, un meilleur moral et une estime de soi précieuse.

BODYHIT : Qui est ton athlète préféré ?
Adam : J’en ai plusieurs, mais s’il faut choisir, je vais dire Kai green.

BODYHIT : Pourrais tu partager à notre communauté, une citation qui t’inspire et te booste pour chaque jour ?
Adam : “Suffer what there is to suffer, enjoy what there is to enjoy. Regard both suffering and joy as facts of life, and continue chanting Nam Myoho Renge Kyo, no matter what happens. Nichiren Daishonin.

Merci à toi, Adam pour ta bonne humeur, ta motivation sans faille et ta détermination à faire progresser les membres BODYHIT.